Après avoir dépassé la France en 2013, les États-Unis ont conservé le titre de premier marché mondial du vin en 2014 grâce à l’amélioration de leur conjoncture économique.

Selon un rapport publié par Beverage Information et Insights Group, la croissance du revenu discrétionnaire des consommateurs américains l’année dernière a permis de développer légèrement (+1%) les ventes de vin à 328,6 M de caisses. Le nombre de wineries américaines a parallèlement progressé de 525 unités pour attendre 8 287 metteurs en marché.

Cette forte progression expliquerait l’augmentation de 1,3% des ventes de vins locaux, tandis que les importations ont reculé de 0,7%.

En 2014, la croissance du marché a particulièrement bénéficié aux vins commercialisés entre 10 et 20 $, aux vins conditionnés en BIB, ainsi qu’aux petites bouteilles de 187 ml. De même, pour la 13e année consécutive, la consommation de champagne et de vins mousseux a augmenté, progressant de 4% à 18,2 M de caisses.